Le Longe-côte

 

Au même titre qu’il est conseillé de manger cinq fruits et légumes par jour, pratiquer une activité physique régulière ou marcher ne serait-ce que 30 minutes quotidiennement améliorerait nettement la santé. A moins de vivre sur une autre planète, ces recommandations ne vous auront sans doute pas échappé. Oui mais voilà, marcher seul vous file le cafard et vous ne vous sentez pas franchement l’âme d’un sportif. Avez-vous entendu parler du longe-côte ? Appelé aussi « marche aquatique côtière », ce sport né près de Dunkerque est devenu en quelques années, l’une des activités phares de la côte d’Opale.

 

La marche en mer… en équipe

De passage sur la côte ou si vous avez la chance d’habiter à deux pas de la mer, vous avez certainement croisé ces marcheurs qui, en file indienne, affrontent vents et marées dans l’eau. Immergés jusqu’à la poitrine, ces joyeux lurons marchent à l’aide d’une pagaie ou de gants palmés et peuvent réaliser ainsi jusqu’à 4 kilomètres à pied en mer. Ces courageux qui ont la banane jusqu’aux oreilles pratiquent le longe-côte.

 

 

Partout dans le Boulonnais

Lorsqu’en 2005 Thomas Wallyn, entraîneur d’un club d’aviron à Dunkerque, met au point cet exercice pour compléter l’entrainement de ses rameurs, l’homme est à 10 000 lieues de penser qu’ils seraient des milliers 10 ans plus tard, à randonner de cette façon en mer ! Reconnue par la Fédération Française de Randonnée, cette activité physique ultra tendance se pratique via des clubs un peu partout dans le Boulonnais : à Hardelot (KMCO), à Boulogne-sur-Mer (BCK Longe-Côte), au Portel ou encore à Wimereux (Club nautique). Un mot d’ordre : du panache et de la bonne humeur !

 

Des bienfaits à foison

Les uns derrière les autres, sous forme de « longe », les participants se relayent et partagent l’effort contre la résistance de l’eau. Outre son côté amusant, les bienfaits du longe-côte sont nombreux. C’est simple, tous vos muscles (ou presque) sont sollicités ! Le longe-côte favorise ainsi le tonus musculaire global mais aussi le développement des capacités respiratoires et le renforcement du muscle cardiaque. Dans l’eau, la résistance est cinq fois plus importante que sur terre. L’effort est donc bien plus grand que si vous marchiez, mais l’apesanteur procurée par le milieu aquatique atténue la douleur. Ainsi même si le longe-côte exige un effort physique important, tout le monde peut le pratiquer sans crainte de blessure, peu importe l’âge ou la condition physique.

 

Un partenaire minceur !

Inutile de vous dire mesdames, que le longe-côte lutte plus efficacement contre la cellulite que si vous faisiez une demi heure de marche… L’eau fraîche active la circulation du sang et favorise un meilleur retour veineux.

Renforcement musculaire, balade au grand air, découverte et apprivoisement de la mer, sport d’équipe… Et si, vous vous jetiez à l’eau ?

 

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à le partager !

©LeBoulonnaisTourisme
Textes: Ludivine FASSEU - Vidéo: Néographic
Tout droit réservé