Le Jardin éphémère

« Changer le monde, changer les choses, avec des bouquets de roses… Changer les femmes, changer les hommes avec des géraniums… » Ah le pouvoir des fleurs ! Devant les jardins éphémères qui ornent la place Godefroy de Bouillon à Boulogne-sur-Mer, la chanson de Laurent Voulzy pourrait bien vous trotter dans la tête. Depuis 10 ans, c’est LE rendez-vous incontournable des rêveurs et des amoureux de botanique. Responsable des parcs et jardins de la ville, Louis Djalaï, imagine chaque année un thème et le décline en transcription végétale. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’homme possède une imagination sans limite ! Après les 7 péchés capitaux et une réinterprétation de la peinture de Jérome Bosch en 2015, les 5 sens sont à l’honneur en 2016.

 

Cinq sens, cinq jardins

Sur plus de 1 000 m2, les jardins dévoilent 5 parcelles, toutes dédiées à un sens bien précis. Chaque sens est décliné dans une palette colorée, florale, arbustive et gustative. Avec le vent, les graminées susurrent de tendres poèmes à l’oreille à qui sait les écouter tandis que des plantes poilues, velues ou piquantes s’amusent à titiller le sens du toucher. Le goût est mis à l’épreuve dans un potager qui ne manque pas de saveurs tandis que l’odorat se délecte du doux parfum d’une vingtaine de variétés de roses. Plus de 300 espèces composent le Jardins Éphémère. Parmi les plus originales, vous découvrirez le Poncirus trifoliata, dit Citronnier épineux originaire de Corée du Nord ou de Chine. Ses épines acérées rendent l’arbuste impénétrable ! Un pistachier a aussi pris place au sein du jardin tout comme une variété de chêne à feuilles d’aspect caoutchouté.

 

Des oeuvres d’art

A chaque jardin, à chaque sens, son allée et ses œuvres tantôt poétiques tantôt amusantes. Car si le visiteur déambule parmi les fleurs et les plantes, il se surprendra au détour d’un chemin de se trouver face à un nez, des yeux, une bouche, des oreilles ou encore des mains géantes ! Louis Djalaï ne manque ni d’humour ni d’engagement. Derrière cette balade bucolique, le message semble clair. Pour apprécier ce bien si précieux qu’est la nature, il faut savoir la regarder mais aussi l’écouter, la sentir ou encore la toucher. Et plus que jamais : la respecter.

 

Bon à savoir : le Jardin Éphémère est visible jusqu’à la fin du mois de novembre (gratuit). Pour cette dixième édition, un livre anniversaire revient sur les prouesses des 10 années écoulées. Il est disponible à la vente (10 €) à l’Hôtel de ville, au Château-Musée et à la Fnac de Boulogne-sur-Mer.

A voir en Ville Fortifiée de Boulogne-sur-Mer

© CAB-BoulonnaisTourisme 
Textes: Ludivine Fasseu / Vidéo: Néographic. Tout droit réservé